Dernière expédition avant de rentrer, cette randonnée nous fait réflechir. Branchez vos écouteurs et faites route avec nous !

Un mois déjà s’est écoulé depuis que nous avons atteri sur le sol Indien et nous sommes arrivées à la dernière ligne droite de notre voyage. Dans une quarantaine d’heure seulement nous serons dans l’avion en direction de la France. Dharamsala nous fait l’effet d’un grand bol d’air après plusieurs semaines passées à arpenter les métropoles surpeuplées du nord de l’Inde. Ici, c’est comme un autre pays. Le temps semble s’être arreté et la nature remplace enfin les rues bondées des capitales. Cette étape, nous l’attendions depuis la conception de notre itinéraire. Nichée au pied de l’Himalaya, Dharamsala est un havre de paix cachée au creux d’une épaisse forêt.

La population est hétérogène dans tous les sens du terme : plusieurs ethnies, origines et religions y cohabitent harmonieusement. A Dharamsala, pas besoin d’être natif de la région pour y appartenir. C’est le cas de cette vendeuse d’origine belge dont nous avons visité la boutique et qui nous a dessiné une carte des alentours.

Le lendemain de cette rencontre, nous avons rempli nos gourdes et pris le chemin du temple de Triund pour une dernière randonnée qui nous a offert l’occasion de réfléchir à notre voyage. Nous vous proposons donc de retracer notre chemin avec nous en suivant le fil de nos pensées.

Enfilez vos K-Way et lacez vos chaussures, on vous emmène avec nous :
Pour découvrir Dharamsala, la ville de l’état du Tibet en exil, c’est .